Sud-Kivu : Une perte pour les défenseurs des droits humains ! Marie Anne Buhoro a été fusillée par son conjoint

Partager

L’Association des femmes des médias, AFEM condamne une fois de plus le meurtre de Marie Anne Buhoro, défenseure des droits des femmes tuée par son mari, la nuit du vendredi 28 janvier 2022, a Minova dans le territoire de Kalehe. Elle exige que justice soit rendue.

Marie Anne Buhoro, défenseure des droits des femmes et humanitaire à la Fondation Panzi a été tuée par son mari, capitaine dans l’armée congolaise, FARDC, la nuit du vendredi 28 janvier 2022, après une dispute.

Celui-ci lui a collé des balles au niveau de l’abdomen et elle a succombé de ses blessures. L’évènement s’est déroulé aux environs de 21 heures à Minova, dans le groupement de Buzi en territoire de Kalehe.

Selon la société civile locale, les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC basés à Minova, ont mis la main sur ce capitaine et l’ont acheminé à Bukavu. L’Association des femmes des médias, AFEM condamne cet énième cas de violence à l’égard de la femme et exige que justice soit rendue.

Marie Anne Buhoro était une défenseure des droits de l’homme et particulièrement engagée pour la cause de la femme. Cette infraction est condamnée par la communauté locale qui espère que la justice va bien faire son travail.

Joëlle BUFOLE

Source : Mamaradio.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soyez les bienvenus. Laissez-nous un commentaire ou suggestion

X