Kasaï Central -JIF : le REFEDEF a sensibilisé les élèves filles d’une école sur le mariage précoce

Partager

Les élèves filles du Lycée Anuarite, une école située dans la mission catholique Muamba-Mbuyi, quartier Mpemba dans la commune de Kananga, ont été sensibilisées mardi 19 octobre 2021 par l’ONG Réseau des Femmes pour la protection et la Défense des droits de l’enfant et de la femme.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation des jeunes filles sur le mariage précoce devenu monnaie courante dans plusieurs milieux urbains, et surtout dans les coins reculés du centre-ville de Kananga.

Dans son allocution, la ministre provinciale en charge du Genre, Famille et Enfant qui a lancé cette manifestation, a invité les filles à prioriser les études au détriment du mariage.

Sensibilisation dans les écoles de Kananga – contre les mariages précoces_2021

« Chères filles, en ce jour où je lance officiellement les activités de la Journée internationale de la jeune fille dans ce beau cadre du Lycée Anuarite, j’apporte un seul message : celui de la prise de conscience, de la prise de responsabilité pour se trouver une place de choix dans la société qui a besoin de vous à tous les niveaux, sur tous plans et j’en passe. C’est pourquoi, je vous invite à prioriser les études qui sont l’avenir de demain. J’étais comme vous, et parce que j’étais déterminée, aujourd’hui je suis ministre et la plupart de mes collaborateurs sont des hommes. Donc, suivez notre exemple pour devenir dans les jours à venir des grandes dames responsables, capables de défendre leurs droits les plus légitimes », a dit Sylvie Kafunda.

Totale satisfaction pour la sœur Hélène Tshibola, préfet du Lycée Anuarite qui n’a pas été pessimiste dans son speech à l’égard de ses partenaires.

« Auguste assemblée, grande est ma joie en ce jour d’accueillir dans notre école les grandes personnalités de la province, et surtout dans le cadre du lancement officiel des activités de la Journée internationale de la jeune fille. Le choix porté sur notre école prouve l’amour et surtout le souci de nos autorités féminines de rendre ces filles capables de défendre leurs propres causes dans les instances de prise de décisions », a-t-elle souligné.

Cette activité, qui a reuni plusieurs chefs d’établissements, enseignants et divers, s’est déroulée dans l’enceinte du Lycée Anuarite

Gentil Kabamba Mukendi

Source : afriqueinfomagazine.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soyez les bienvenus. Laissez-nous un commentaire ou suggestion

X