Sud-Kivu : AFEM condamne le meurtre de la journaliste Charline Kitoko Safi

AFEM_condamne le meurtre de la journaliste Charline Kitoko Safi
Partager

L’Association des Femmes des Médias AFEM déplore le meurtre de Madame Charline Kitoko Safi. Mère d’un enfant, âgée de 21 ans, celle-ci a été sérieusement battue par son mari jusqu’à trouver la mort suite aux coups, le 11 janvier 2022. Journaliste à la Vision Shala Télévision station de Kamituga, plusieurs fois celle-ci était brutalisée, frappée par son mari renseignent des membres de sa famille. AFEM dénonce cette violation des droits humains dans la mesure où la RDC dispose d’une stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre et vient de lancer la campagne « Tolérance Zéro », d’où elle demande que justice soit faite pour Charline et d’autres victimes.

Sud-Kivu / Enquêtes : AFEM enregistre 879 cas des violences sexuelles et celles basées sur le genre, du 13 au 23 Septembre 2021

Partager

Dans une enquête menée dans la ville de Bukavu et dans deux territoires de la province du Sud-Kivu : Mwenga et Shabunda, l’Association des Femmes des Médias, AFEM vient de répertorier 879 cas des violences sexuelles et celles basées sur le genre, SGBV. Parmi ces cas, figurent 192 cas de viol soit 22%, violence physique 166 cas soit 19%. Ce résultat mentionne que Mwenga compte le plus grand nombre de cas (357), suivi de Shabunda (334), de Kadutu (137), d’Ibanda(30) et de Bagira (21). Appuyée par Kvinna till Kvinna, cette conférence s’inscrit dans le cadre du projet de lutte contre les violences

Soyez les bienvenus. Laissez-nous un commentaire ou suggestion

X