Le Centre Carter organise deux jours d’échanges sur l’impact du numérique auprès de la femme rurale et des jeunes étudiant(e)s

Partager

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, le Centre Carter à travers son programme Voix et Leadership des Femmes organise deux journées d’échanges. Une à l’intention des femmes de la base, bénéficiaires du programme voix et leadership des femmes et l’autre avec les étudiants(e)s issu(e)s des universités et instituts supérieurs des six zones d’intervention du programme en RD Congo.

Tenant compte du thème national : « le leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la covid-19 », les échanges se focaliseront sur :

1.  » L’impact du numérique sur la femme rurale »

2.  » Leadership féminin face au numérique dans le milieu estudiantin « 

L’objectif poursuivi pour ces deux jours jours d’atelier, est celui de donner l’information sur le numérique pendant ce temps de la Covid19 aux femmes rurales et aux étudiant(e)s afin de les écouter pour mieux répondre à leurs besoins. Un expert du numérique avec les communautés locales développera la thématique et les partenaires de mise en œuvre du programme VLF sur terrain faciliteront la traduction en langues locales pour les femmes de la base. Avec les étudiantes l’expert adaptera la thématique. La méthode participative, où, les participants pourront intervenir de façon intermittente et active sera utilisé pour les deux webinaires. La modération de l’activité sera faite par l’équipe du Programme Voix et Leadership des Femmes.

Résultats attendus

A l’issue de cet atelier, les participantes seront à même de :

  • Recevoir les informations nécessaires sur le numérique à l’ère de la Covid19 ;
  • Identifier les possibilités, les avantages et désavantages qu’offrent le numérique tenant compte de leur contexte ;
  • Formuler des recommandations spécifiques pour des actions de plaidoyer.

Rappelons que le Programme « Voix et Leadership des Femmes » est une initiative financée par les Affaires Mondiales du Canada pour une durée de cinq ans, et mis en œuvre par le Centre Carter dans six zones d’interventions[1]. Ce programme vise à renforcer la jouissance des droits fondamentaux des femmes et des filles, et à faire progresser l’égalité des sexes en RD Congo, à travers le renforcement institutionnel des Organisations de défense des droits des femmes et l’octroi des financements directs pour des initiatives visant à promouvoir les droits des femmes.


[1] Kinshasa, Tanganyika, Sud-Kivu, Kasaï-Central, Tshopo et Equateur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soyez les bienvenus. Laissez-nous un commentaire ou suggestion

X